BASSINKO : Plus de 17 km de caniveaux en réalisation


DSC 0129Le ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat, Maurice Dieudonné Bonanet, était mardi 25 avril 2017 dans la cité de Bassinko pour s'enquérir de l'état d'avancement des travaux d'aménagement d'environ 11 kilomètres de voies en terre et de plus de 17 kilomètres de caniveaux.


Les difficultés d'accès à la cité de Bassinko, l'insuffisance d'infrastructures de drainage des eaux pluviales entrainant des inondations par endroits, relèveront bientôt du passé. En effet les travaux sont en cours pour viabiliser le site. Aussi, le ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat, Maurice Dieudonné Bonanet, en sortie de contrôle, y a trouvé des ouvriers à pied d'œuvre pour réaliser les caniveaux et aménager des voies en terre. Selon le directeur de la viabilisation et des aménagements urbains (DVAU), Thierry Yaméogo, ce sont 17,339 km de collecteurs (caniveaux primaires et secondaires) et 10,9 km de voies en terre qui sont en cours de réalisation à Bassinko au titre de cette année. Ce, pour un montant de 4 100 269 713 FCFA. A en croire les entreprises attributaires du marché et celles chargées du contrôle, le taux d'exécution atteint est de 60%. S'il s'est dit satisfait du constat fait, le ministre Bonanet a rassuré que tout sera mis en œuvre pour que les travaux finissent à bonne date. Pour lui, les acquéreurs devraient bénéficier d'un minimum de confort. « Nous sommes conscients des problèmes des résidents et nous ne ménageront aucun effort pour y remédier », a-t-il affirmé. Parlant du Programme national de construction de logement (PNCL), il a indiqué que les 40 000 logements à réaliser concernent aussi bien les logements sociaux que les logements économiques, et de standing. Il a par ailleurs rassuré que le gouvernement a tiré les leçons des précédents projets.


DSC 0117Plus de logements sociaux sans viabilisation de site
« Nous demandons à ceux qui ont des doutes sur la qualité des maisons qui seront construites, de faire un tour à Gaoua où nous avons commencé la cité du 11 Décembre qui remplace la cité des forces vives. Il y a près de 400 villas composées de logements sociaux, économiques et de standing qui pourront à terme, être directement intégrés », a-t-il requis. Les sites qui accueilleront le PNCL, aux dires du ministre Bonanet, bénéficieront d'au moins un minimum de viabilisation pour permettre aux acquéreurs d'être à l'aise.