1er CASEM 2017: VERS UNE OPERATIONNALISATION DU PROGRAMME NATIONAL DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS.

PREMIER CASEM  DE 2017 DU MINISTERE DE L'URBANISME ET DE L'HABITAT

DSC 0994

 

Le ministre Maurice Dieudonné BONANET, en charge de l'Urbanisme et de l'Habitat a ouvert ce vendredi 31 mars, le premier CASEM de l'année 2017 de son département. Au cours de cette rencontre, la réflexion  portera sur le thème « Opérationnalisation du programme National de construction de logements : Contribution du ministère de l'Urbanisme et de l'Habitat à la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES).

 


DSC 1004Le ministère de l'Urbanisme et de l'Habitat veut apporter sa part dans la mise en œuvre du PNDES à travers son premier Conseil d'administration du secteur ministériel (CASEM) de 2017. Cadre de réflexion et d'expression, le présent CASEM  permettra non seulement de faire le point des activités menées en 2016, mais également de statuer sur les défis futurs à relever. Au nombre de ces défis, figure l'implémentation du Programme national de construction de logements (PNCL) dans toutes les communes urbaines et rurales du Burkina Faso.
Le Programme national de construction de logements s'inscrit dans l'axe 2 du PNDES « développer le capital humain » et dans le nouvel agenda urbain adopté lors de la 3ème conférence des Nations Unies sur l'habitat et le développement durable Habitat III, tenue du 17 au 20 octobre 2016 à Quito en Equateur.
La réflexion à ce CASEM dira le ministre Bonanet, « devra être orientée sur la mise en œuvre concrète de ce programme à travers la mise en place des organes, la mobilisation du foncier, le rôle des différents acteurs ». Et, poursuit-il, cet ambitieux programme s'inscrit dans le cadre du programme quinquennal de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE « Bâtir avec le peuple un Burkina de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice ». Ce programme « devra contribuer à résorber le déficit en logements décents et à terme, de mettre en place des mécanismes pérennes et adaptés d'accès à un logement décent pour toutes les catégories socioprofessionnelles du pays », a conclu Maurice Dieudonné BONANET.