FORUM URBAIN NATIONAL: LES CONCLUSIONS DES TRAVAUX

15056302 972444262887665 1932369262251840680 n 002Le 2è forum urbain national a clos ses travaux ce vendredi 11 novembre à Bobo-Dioulasso.Deux jours durant, des experts en matière d'urbanisme ont partagé leur expérience avec les maires des communes urbaines et rurales, les organisations de la société civile et tous les acteurs du développement urbain.

Plus de 600 participants venus d'horizons divers, le gouvernement du Burkina Faso représenté par cinq ministre et une forte représentation de la gent féminine ont donné un éclat particulier à ce forum tenu sous le thème " Développement urbain et développement local durables: quelle articulation pour une gouvernance locale efficiente"?

Les travaux de cette seconde édition du forum urbain national se sont organisés sous la forme de dialogues et de sessions spéciales.

A l'issue des débats, des échanges bien nourris qui ont été menés au sein de ces dialogues et sessions spéciales, des recommandations fortes ont été formulées par les participants.

Dialogue 1 : problématique urbain/rural : quelles approches pour des relations fonctionnelles /Six(06) points forts

- 1. les limites entre urbain et rural au Burkina Faso sont floues. Pour signifier l'interpénétration des espaces urbains et ruraux, il vaut mieux parler de « milieu » et non d' « espaces » distincts et délimités ;

- 2. promouvoir des outils de développement territorial pour assurer une cohérence des territoires urbains et ruraux, d'où la pertinence de l'élaboration concomitante des documents par niveau de collectivités territoriales ;

- 3. poursuivre le débat avec des ateliers thématiques dans chaque région, pour trouver des solutions sur les conséquences de l'urbanisation et faire participer un plus grand nombre d'acteurs locaux ;

- 4. promouvoir l'outil « tableau de bord communal des usages des sols et pratiques des habitants » qui permet d'assurer un dialogue des acteurs urbains sur les pratiques des sols et d'adopter des règles adaptées ;

- 5. mettre en œuvre les dispositions de la RAF sur le cadastre ;
- 6. intégrer les nouveaux citadins évincés des terres qu'ils occupaient, dans le processus économique de la ville pour éviter que l'urbanisation n'engendre la pauvreté urbaine.

Dialogue 2 : quelles approches pour une prise en charge de la problématique de développement urbain au Burkina Faso ? Cinq (05) points forts:

- 1. adopter une approche intégrée intersectorielle dans tous les programmes de développement urbain intégrés cohérents ;
- 2. adopter une démarche participative qui implique tous les acteurs ;
- 3. respecter les orientations des documents de planification dans les aménagements ;
- 4. prioriser l'utilisation des outils techniques (documents de planification) dans tout aménagement ;
- 5. responsabilités partagés entre les différents acteurs (l'Etat, les collectivités locales, les OSC...) dans la mise en œuvre des programmes et politiques urbaines.

Dialogue 3 : quels financements innovants pour le développement urbain décentralisé ? Huit (08) points forts

- 1. développer l'intercommunalité dans le cadre d'une mutualisation de l'expertise locale ;
- 2. doter toutes les villes d'outils de planification urbaine
- 3. rendre effectif le domaine foncier des collectivités territoriales
- 4. relire les PCD en les mettant en cohérence avec le PNDES
- 5. organiser des campagnes de sensibilisation et d'information sur la déclaration du foncier bâti et non bâti

- 6. réviser les textes du Fonds Permanent des Collectivités Territoriales pour prendre en compte le financement des équipements structurants dans les villes et revoir à la hausse les allocations y afférentes.

- 7. effectuer les transferts annuels de l'Etat sur la base d'investissement prioritaires élaborés de façon participative par les communes.

- 8. instituer un prix national annuel de bonnes pratiques communales pour les 10 meilleures communes urbaines et rurales.

Dialogue 4 : la contribution du Plan National de développement Economique et Social (PNDES) dans l'atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) au Burkina Faso, cinq (05) points forts
- 1. Elaborer un guide pour la prise en compte des questions urbaines dans l'élaboration des politiques publiques sectorielles ;

- 2. la proposition d'expérimenter la construction de villes modèles qui pourrait inspirer les autres acteurs dans les autres villes pour une urbanisation durable ;

- 3. appui du ST du PNDES et de la DGEP aux CT dans l'élaboration de leurs PRD en application du PNDES avant mars 2017;
- 4. application rigoureuse des actions inscrites dans le PNDES et les documents de planification par un mécanisme de suivi (exemple des observatoires urbains) dans chaque ville pour un suivi effectif des options d'aménagement retenues;

- 5. à l'endroit des CT : définir leur vision au-delà du mandat de 5 ans pour la commune.

Dialogue 5 : synergie entre la société civile et les collectivités territoriales dans la gestion municipale, trois (03) points forts

- 1. vulgariser le principe du budget participatif en impliquant les acteurs locaux (élus, osc, etc.) dès la base au niveau local ;

- 2. favoriser les cadres multi-acteurs de dialogue entre OSC et CT qui permettront de développer une dynamique de la coproduction à travers l'information, la communication, Consultation et concertation ;

- 3. accompagner les Organisations de la Société Civile dans leur construction d'autant plus que Collectivités Territoriales et OSC sont dans un processus d'apprentissage.

Session spéciale 2 : la déclaration de la 1ère édition du forum urbain national : un (01) an après ? Trois (03) points forts

- 1. Il aurait fallu faire le bilan de la mise en œuvre des recommandations du Ier Forum urbain national en plénière avant toute activité du second forum ;

- 2. Rendre pérenne le forum urbain national en organisant tous les deux ou trois ans et les fora communaux tous les ans ;

- 3. Assurer le suivi de mise en œuvre des recommandations du forum et intégrer les enseignants chercheurs et autres acteurs dans le comité ;

Session spéciale 3 : la déclaration de Quito : les implications pour la politique urbaine au Burkina Faso ; quatre (04) points forts

- 1. traduire le plan d'action mondiale de la conférence de Quito en plan national, dégageant des indicateurs de mise en œuvre
- 2. renforcer le rôle des acteurs locaux en tant qu'acteurs de premier plan de la mise en œuvre des politiques publiques urbaines ;
- 3. renforcer le leadership municipal ;
- 4. encourager les collectivités à inscrire des projets porteurs et de lutte contre la pauvreté dans les budgets locaux ;

Session spéciale 4 : le programme de construction de logement (PCL) et les ressorts d'une stratégie nationale du logement efficiente ; huit (08) points forts

- 1. Elargir la commercialisation à toutes les banques commerciales du Burkina Faso ;
- 2. promouvoir le logement locatifs ;
- 3. mettre en place un fond de logement par des prélèvements au niveau des industriels du BTP;
- 4. construire des logements à niveau pour réduire les difficultés de mobilisation foncière ;
- 5. accompagner les maires dans la mobilisation du foncier ;
- 6. promouvoir les matériaux locaux dans la construction des logements sociaux ;
- 7. prendre en compte la question de la mobilité urbaine dans l'aménagement des villes ;
- 8. respecter les normes existantes dans la construction des ouvrages en BTC.

Session spéciale 5 : l'expérience de l'élaboration concomitante des outils de planification et du développement local : cas du Plan d'Occupation du Sol et du Plan Communal de Développement (POS/PCD) de la ville de Tenkodogo ; trois (03) points forts

- 1. nécessité d'élaborer deux (02) documents concomitamment mais les rapports doivent être distincts ;

- 2. Approfondir davantage la démarche utilisée afin d'améliorer le processus d'ensemble conformément au principe participatif;

- 3. Prise en compte effective des populations rurales dans les limites communales dans l'élaboration du POS.

Avant de procéder à la cérémonie de clôture, il a été adopté en plénière par l'ensemble des participants, la déclaration de la deuxième édition forum urbain national.