LA SOCIETE NATIONALE D'AMENAGEMENT DES TERRAINS URBAINS (SONATUR ) RELANCE LA VENTE DE SES PARCELLES

20161104 102328La société Nationale d'aménagement des terrains urbains (SONATUR) a animé, le vendredi 4 novembre 2016 à Ouagadougou, une conférence de presse pour annoncer la reprise des ventes de ses parcelles. En effet à partir du 7 novembre 2016, un millier de parcelles à Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Dédougou et Ouahigouya seront mises en vente.

Après plusieurs mois de suspension la société nationale d'aménagement des terrains urbains (SONATUR) relance la vente de parcelles à partir du 7 novembre prochain. La réception des demandes se fera du 7 au 10 novembre 2016 pour Ouagadougou, du 14 au 17 pour Bobo –Dioulasso et du 21 au 23 pour Dédougou et Ouahigouya. Les tirages au sort sont prévus respectivement dans les quatre villes pour les 12, 19, 24 et 26 novembre 2016 en séance publiques avec la liste d'attente. Au total 1110 parcelles sont mises en vente et les bénéficiaires, à l'issue du tirage auront deux semaines pour s'acquitter du montant de la parcelle.


Selon le Directeur General ( DG ) de la SONATUR, Claude Obin Tapsoba la société a été diagnostiquée par une commission mise en place à l'interne ,il ressort plusieurs irrégularités ; il s' agit notamment de doubles attributions, de retraits sans notification , de morcellements d'espaces verts et de mutations en violation de la loi .La commission a aussi fait cas des retards dans l'établissement et la remise des attestations , un affairisme autour de la vente avec des réseaux constitués à cet effet mais aussi le manque de sécurité dans l' exploitation du logiciel de gestion des parcelles de la SONATUR .A écouter le DG de la SONATUR , des mesures sont prises pour de meilleures conditions de prestation.

Elles concernent la réorganisation de la SONATUR , la maitrise des stocks de parcelles ,développer une trentaine de modules informatiques , définition des accès en fonction des taches , arrêt des changements de noms des attributaires de parcelles, retour aux destinations initiales des espaces publics morcelés non encore mis en valeur,